La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La pêche sportive au Québec - Informations

Informations générales sur la pratique de la pêche sportive au Québec pour les résidents et les non-résidents.

Trois aspects principaux encadrent la pêche sportive au Québec. À l'exception des espèces marines sous la gestion du gouvernement du Canada comme le bar rayé, le maquereau et la plie qui ne requièrent aucun permis de pêche, on doit cependant se procurer un permis de pêche pour les espèces d'eau douce. La gestion des règles concernant autant les espèces d'eau douce que celles d'eau salée relèvent du gouvernement du Québec qui délivre les permis pour les résidents et les non-résidents. On doit aussi tenir compte du type de territoire sur lequel se pratique la pêche et des règles spécifiques à chacun.

Note: Le bar rayé fait l'objet d'une gestion conjointe entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada dans le cadre du programme de réintroduction du bar rayé dans le golfe du Saint-Laurent. Par conséquent, les règles sur la pêche au bar rayé évoluent constamment en fonction du comportement de l'espèce et de la réussite du programme.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder plus rapidement aux différentes rubriques.

  1. Les territoires de pêche.
  2. La règlementation.
  3. Les permis de pêche (résidents et non-résidents).

Autres informations


Les territoires de pêche au Québec

Le Québec est assez bien organisé quant à la division et la mission que la société québécoise s’est données concernant l’avenir des différentes parties de son territoire. On compte neuf types de divisions territoriales qui ont chacune leur particularité. Dans les zones libres qui ne sont pas définies comme étant un territoire organisé, la pêche est permise selon les règlements généraux du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs.

Voici une brève description des neuf types de territoires gérés par ce ministère ou des organismes locaux. Ce sont des renseignements importants à connaitre, car les règles concernant la chasse et la pêche peuvent différer grandement à l’intérieure d’une même zone en regard du mode de gestion de chacune des parties de cette zone.

 

1 - Les aires fauniques communautaires

Ce type de territoire fait l’objet de droits exclusifs de pêche accordés à différents organismes à but non lucratif. On appelle ces territoires des AFC et l'on en compte quatre au Québec.

  • L’aire faunique communautaire du territoire Baskatong
  • L’aire faunique communautaire du réservoir Gouin
  • L’aire faunique communautaire du Lac-Saint-Jean
  • L’aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre

Il faut obtenir une autorisation de l’organisme pour pêcher sur l’un de ces territoires en s’y adressant via leurs sites Web.

 

2 - Les étangs de pêche

L’étang de pêche est un plan d’eau fermé de tous côtés qui ne contient que des poissons d’élevage. Dans ces étangs, il est permis de pêcher sans permis. Il n’y a pas de limites de prises et la pêche est permise toute l’année. 

 

3 - Nord du Québec

Le nord du Québec regroupe les zones de pêche 17 et 22 à 24. Ces territoires sont divisés en trois catégories. Il faut obtenir une autorisation pour pêcher sur les terres de catégories 1 et 2. Il existe plusieurs règles de pêche pour ces territoires concernant le mode de pêche, la période, l’obligation d’être ou non accompagné d’un guide ou encore de faire affaire avec un pourvoyeur, etc.

Pour plus de renseignements, adressez-vous aux bureaux régionaux et locaux du Nord-du-Québec.

 

4 - Parcs nationaux et réserves fauniques

Pour pêcher sur ces territoires, il faut généralement faire une réservation et obtenir un droit d’accès pour une période précise d’activité de pêche.

Ce type de territoire est géré par la SÉPAQ, la société des établissements de plein air du Québec, au 1 800 665-6527, consultez le site Web  https://www.sepaq.com/   iL est possible de faire des réservations en ligne.

 

5 - Les pourvoiries

La pourvoirie est une entreprise privée dont le but est d’offrir des activités de pêche, de chasse et de plein air. Les règles concernant les limites et les dimensions permises pour les espèces de poissons peuvent différer de la zone dans laquelle se trouve cette pourvoirie.

Consultez le site web  https://www.pourvoiries.com/fr/  pour faire une réservation sur l’une des nombreuses pourvoiries du Québec.

 

6 - Les refuges fauniques

Les objectifs poursuivis dans ce type de territoire sont de conserver l’habitat de la faune ou d’une espèce en particulier. Il y a huit refuges fauniques au Québec et les règles de limite de prises et de périodes de pêche peuvent différer. Adressez-vous au bureau du ministère qui gère les refuges fauniques pour plus d’informations. Tapez, refuges fauniques, dans votre moteur de recherche pour avoir accès au site du ministère à ce sujet.

 

7 - Les réserves écologiques

Il est strictement interdit de pêcher dans une réserve écologique. L’accès y est généralement assez limité. Ce territoire est uniquement voué à l’éducation, la conservation et à la recherche.

Visitez le site de ce ministère pour en apprendre davantage sur les réserves écologiques,  http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/

 

8 - Les terres privées

Il faut obtenir la permission du propriétaire avant d’accéder à une terre privée. Toutes les règles de pêche s’appliquent aux terres privées. Les agriculteurs, les propriétaires de lots à bois, etc. possèdent des terres dites privées.

 

9 - Les Zecs

La zone d’exploitation contrôlée est un territoire de chasse ou de pêche qui est géré par un organisme sans but lucratif. Il est possible de devenir membre d’une Zec. Pour pêcher dans une Zec, il est obligatoire de s’enregistrer et de respecter les dates de pêche. Le pêcheur doit porter le document d’enregistrement sur soi en tout temps ou le poser sur le tableau de bord du véhicule pour qu’il soit lisible de l’extérieur.

Visitez le site web   https://www.reseauzec.com/

 

Les autres territoires

Les autres territoires sont des territoires libres. Cependant, les règles de prises, de possessions et les périodes permises pour la pêche s’appliquent.

Visitez le site ci-dessous pour en apprendre plus.

https://www.mffp.gouv.qc.ca/publications/enligne/faune/reglementation-peche/pecher-quebec.asp

 

La règlementation

La pêche sportive au Québec est soumise à une règlementation concernant principalement les éléments suivants. Le non-respect de ces règles peut entrainer une contravention.

  • Les périodes permises pour pêcher une espèce. Ces périodes peuvent varier en fonction de l'espèce, de la zone de pêche ou des différents plans d'eau dans une même zone et il peut y avoir plusieurs périodes dans une même année pour une même espèce.
  • Les limites de prises quotidiennes et de possession et les normes des dimensions permises pour chaque espèce qui peuvent aussi varier en fonction de la zone de pêche.
  • La façon dont il est permis de capturer une espèce, avec quel équipement, leurre, type d'appâts, etc. Encore une fois, pour une même espèce, les règles peuvent changer d'une zone à l'autre.

Avant de vous rendre pêcher sur un plan d'eau, consultez le site web ci-dessous afin de vous assurer de respecter les règles qui s'appliquent à la pêche sportive.

http://peche.faune.gouv.qc.ca/?lang=fr

 

Haut de page

Les permis de pêche au Québec (résidents et non-résidents)

Résident : personne domiciliée au Québec et y ayant demeuré au moins 183 jours au cours de l’année précédant son activité de pêche ou sa demande de permis;

Toute personne qui ne correspond pas à cette définition est considérée comme non-résident. Les non-résidents peuvent acheter un permis de pêche pour une seule journée, trois jours consécutifs, 7 jours consécutifs ou pour toute la saison de pêche. Lorsque la pêche se pratique en eau salée, (bar rayé, maquereau, plie) l'activité relève de Pêche et Océan Canada et cette pêche ne requiert aucun permis, mais elle comporte quand même certaines règles portant sur le nombre et le type d'hameçons permis, le nombre de ligne par pêcheur, la quantité de poissons qu'il est permis de garder, sa taille, la période permise pour pêcher certaines espèces, etc. Consultez le site http://www.dfo-mpo.gc.ca/fisheries-peches/recreational-recreative-fra.html pour connaître les différentes règles pour ces espèces. Notez que vous trouverez également des informations pour le bar rayé sur le site  http://www.mffp.gouv.qc.ca/publications/faune/peche-sportive-bar-raye.pdf le bar rayé faisant l'objet d'une gestion conjointe entre le gouvernement du Québec et du Canada.

Pour connaître les tarifs et les autres modalités, visitez le site suivant.

https://www.mffp.gouv.qc.ca/faune/chasse/tarif-permis.jsp#peche

Les routes de la pêche au Québec

LES RÉGIONS

VOIES D'ACCÈS

LA PÊCHE

Région de la Gaspésie

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
  • Saumon
  • Espèces de bords de mer
    • Éperlan
    • Maquereau
    • Plie

Route 132 - 198 - 299

La Gaspésie se caractérise par la

qualité de ses rivières à saumon,

mais on peut aussi s'arrêter sur les

quais le long du littoral pour pêcher

les espèces de bords de mer.

En empruntant les routes

secondaires, on pourra pêcher la

truite de ruisseau.

On compte aussi deux excellents

plans d'eau pour la truite grise,

le lac Mitis et le lac Matapédia.

Région du

Bas-Saint-Laurent

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
Route 232 - 295 - 296

Cette région possède l'un des plus

beaux lacs du Québec, le lac

Témiscouata, dans lequel on peut

pêcher la truite grise et la truite

mouchetée.

De nombreuses routes secondaires

procurent un accès pour pêcher

la truite de ruisseau.

Région de Duplessis

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
  • Grand brochet
  • Saumon
  • Espèces de bords de mer
    • Éperlan
    • Caplan
    • Maquereau
    • Plie
Route 138

La route 138 longe le littoral et

on peut s'arrêter à peu près

partout pour y pêcher les espèces

de bords de mer.

L'arrière-région n'est accessible

qu'en hydravion, on peut réserver

les services d'un pourvoyeur pour

accéder à des sites de pêche à faire

rêver.

La région de Duplessis renferme

aussi de très belles rivières à

saumon.

Région de Manicouagan

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
  • Grand brochet
  • Saumon
  • Espèces de bords de mer
    • Éperlan
    • Maquereau
    • Plie
Route 138 - 385 - 389

La région de Manicouagan est l'une

des régions les plus populaires pour

la pêche sportive au Québec. On y

retrouve de nombreux lac et

rivières pour le saumon et la truite

mouchetée. La route 389 donne un

accès unique vers le nord. On peut

suivre cette route sur des centaines

de kilomètres et s'arrêter pour

lancer la ligne à l'eau. Plusieurs

pourvoyeurs offrent leurs services

pour la pêche. Certaines pourvoiries

plus au nord vous offrent

l'opportunité de pêcher sur des

plans d'eau peu fréquentés et dans

lesquels on peut capturer des 

poissons records. 

Région du

Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
  • Grand brochet
  • Ouananiche
  • Saumon
  • Doré jaune

Route 170 - 172 - 169

 167

Cette région se caractérise par la

diversité des espèces qu'on y

trouve. Le lac Saint-Jean est

renommé pour la pêche à la 

ouananiche et le fiord du Saguenay

pour la pêche blanche et ses

rivières à saumon.

L'immense territoire situé au

nord du Saguenay regorge de truite

mouchetée, de truites grises,

de dorés et de brochets. Plus au

nord sur la route 167, on découvre

la réserve Ashuapmushuan, un

véritable paradis pour la pêche.

Ce ne sont pas les services de

pourvoiries qui manquent pour

vous faire vivre des moments

inoubliables dans cette région du

Québec.

Région de la Mauricie

  • Truite mouchetée
  • Doré jaune
  • Grand brochet
Route 155  - 309

Le réservoir Gouin est le plan d'eau

le plus convoité pour la pêche, il est

desservi par plusieurs pourvoyeurs

qui vous apportent sur les lieux de

pêche en hydravion. La ville de 

La Tuque accessible par la route 155

et la ville de Parent par la route 309

sont les principaux points de départ

pour accéder au réservoir.

Région des Laurentides

et de l'Outaouais

  • Truite mouchetée
  • Doré jaune
  • Grand brochet
Route 105 - 117

À partir des routes 105 et 117, vous

pouvez accéder à ce territoire,

il renferme une multitude de lac

et rivières pour la pêche. On y

retrouve principalement les

réservoirs Baskatong et Cabonga.

C'est aussi les réserves de

La Vérendrye et de Papineau-Labelle

qui sont parmi les mieux

et les plus largement organisées

en services pour la pêche sportive.

Sur tout le territoire, on y offre

une grande variété de services

récréatifs.

Région de

l'Abitibi-Témiscamingue

  • Truite mouchetée
  • Doré jaune
  • Grand brochet
Route 101 - 117

À partir des villes de Val-d'Or, de

Rouyn-Noranda et d'Amos, on peut

réserver les services d'un

pourvoyeur pour accéder à la région

même ou pour se rendre plus au

nord sur le territoire de

la Baie-James. Certaines pourvoiries

plus au nord vous offrent

l'opportunité de pêcher sur des

plans d'eau peu fréquentés et dans

lesquels on peut capturer des 

poissons records. 

Région de la Baie-James

  • Truite mouchetée
  • Truite grise
  • Doré jaune
  • Grand Brochet
Route 167 - 109

C'est le territoire le plus sauvage du

Québec pour pratiquer la pêche. À

partir de la route 167, on peut se

rendre sur les lacs Mistassini et

Albanel. Ce sont de véritables mers

intérieures qui renferment une

grande quantité de poissons.

À partir de la route 109, on peut se

rendre en voiture dans la région

des grands barrages et réservoirs

d'Hydro Québec.

Copiez et collez le lien suivant dans

votre moteur de recherche pour

obtenir plus d'informations sur

les routes du nord du Québec.

http://www.routebaiejames.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web des cartes routières du Québec.

 http://www.quebec511.info/fr/carte_routiere/

Les régions dont il est question dans le tableau précédent sont les plus représentatives du territoire Québécois, mais on peut pêcher dans toutes les régions du Québec. La région de Montréal avec le fleuve Saint-Laurent et le lac St-Pierre offrent de très belles opportunités de pêche. Dans la région plus près de Montréal on retrouve plusieurs espèces qu'on ne retrouve pas ailleurs sur le territoire du Québec, comme l'achigan et le Maskinongé. Le Québec est un vaste territoire qui contient des milliers de lacs dont la plupart ne sont pas accessibles avec une automobile. Avant de vous aventurer sur ce territoire, prenez le temps d'organiser votre excursion de pêche pour le faire en toute sécurité. Le Québec est l'un des derniers terrains de jeu au monde qui offre autant d'opportunités pour la pêche sportive et pour une multitude d'autres activités de plein air, c'est un joyau unique qu'il faut protéger à tout prix. 

Haut de page

Les sites de camping au Québec

Sur tout le territoire Québécois, on retrouve différentes formules d'hébergement, de l'auberge luxueuse au camping sauvage. Mais les Québécois ont un attachement particulier pour le camping et ce mode d'hébergement est très bien structuré. On retrouve des sites de camping à peu près partout sur le territoire Québécois et certains sont gratuits comme ceux que l'on retrouve le long de la route de la Baie-James ou ceux que l'on s'approprie lors d'une excursion en canot-camping dans les territoires libres.

On retrouve principalement les terrains de camping aménagés en foret dans les parcs nationaux et les réserves fauniques gérées par la SÉPAQ (voir le site SÉPAQ). 

On retrouve également des sites de camping dans les villes et villages du Québec. Pour obtenir plus d'informations sur ces sites de camping, consultez le site de camping Québec. 

http://www.campingquebec.com/

Si vous réservez les services d'un pourvoyeur, informez-vous auprès de ce dernier s'il offre la possibilité d'hébergement en camping aménagé ou en camping sauvage. https://www.pourvoiries.com/fr/

Que vous choisissiez le camping aménagé ou le camping sauvage, soyez toujours respectueux de l'environnement en faisant en sorte de ne rien faire qui pourrait endommager le site lors de votre passage.

Où trouver des articles de pêche

Au Québec, on retrouve presque autant de magasins d'articles de pêche qu'il y a de lacs pour pêcher. Plusieurs détaillants offrent des articles pour les activités de plein air en général, la chasse, la pêche, le camping, l'escalade, le ski, etc.

À Beloeil

  • Sail (1085, boul. de l'Industrie)

À Brossard

  • Sail (8780, boul. Leduc)

À Laval

  • Sail (2850, av. Jacques-Bureau)

À Québec

  • Sail (5200, boul. des Gradins)
  • Latulippe (637 rue, Saint-Vallier Ouest)

Autres villes du Québec

  • Boutiques Pronature (environ 50 villes au Québec)

Vous pouvez vous procurer un permis de pêche chez l'un ou l'autre de ces détaillants et chez beaucoup d'autres détaillants d'articles de pêche qui sont aussi présents sur le territoire Québécois, certains se spécialisent dans la pêche à la mouche pour le saumon (sur Google tapez, détaillant mouche saumon et le nom de la ville). On retrouve également des articles de pêche dans les magasins à grande surface comme, Walmart et Canadian Tire.

 Haut de page

Méthodes et techniques de pêche          

Aller à la pêche est un plaisir en soi, mais aller à la pêche et prendre du poisson transforme une simple sortie de plein air en une activité excitante qui peut devenir une véritable passion.

Le Québec est un territoire nordique dans lequel la majorité des plans d'eau douce connait une variation importante de la condition de la masse d'eau. La période permise pour la pêche s'étend généralement du début du mois de mai jusqu'au début du mois de septembre et durant cette période la masse d'eau connaîtra d'importantes variations. Sa température pourra varier de 2 ou 3 °C au début de mai pour s'élever jusqu'à 22°C en juillet et août. Cet écart important de température modifie complètement les conditions de pêche, car la majorité des espèces occuperont des structures très différentes en regard de la température de la masse d'eau. À la fonte des glaces au début de mai, on retrouvera par exemple les populations de truite mouchetée plus près des rives dans les secteurs bien exposés au soleil qui se réchauffent plus rapidement et on utilisera seulement les techniques de pêche qui seront productives durant cette période. Mais dès que la température de surface aura dépassé les 10° ou 12°C en juin, on devra utiliser d'autres techniques de pêche qui seront mieux adaptées pour pêcher à une plus grande distance de la rive. Il en sera de même en juillet et août alors qu'il faudra utiliser des techniques qui nous permettront de prospecter efficacement la colonne d'eau pour capturer la truite mouchetée entre 4 et 8 mètres de profondeur.

Les changements climatiques importants qui se produisent durant la saison de pêche au Québec ont une incidence sur le comportement de toutes les espèces de poissons, autant sur la place qu'elles occupent dans le plan d'eau que sur la dynamique qui s'exerce dans toute la chaine alimentaire. C'est pour cette raison que Télépêche à développé des outils (l'application Harpon pour la truite mouchetée, la truite grise, le doré, le bar rayé, le maquereau et la plie et des livres pour la truite mouchetée, la truite grise, le doré et le brochet.) qui prennent en compte tous les éléments qui gouvernent le comportement des poissons durant la saison de pêche. Non seulement la température du plan d'eau, mais également les conditions de la météo, le vent, la pression atmosphérique et l'indice de luminosité. Chaque technique de pêche qui vous est proposée est parfaitement adaptée aux conditions qui prévalent au moment de la pêche et à la période de la saison de pêche. En utilisant la bonne technique de pêche, au moment où cette technique est la plus productive et en l'appliquant de la manière la plus productive également, c'est-à-dire en apportant tous les petits ajustements sur la technique elle-même et sur le type de montage de leurres et d'appâts qui donneront les meilleurs rendements au moment même de la pêche, vous aurez toutes les chances de votre côté pour prendre plus de poissons, partout et dans toutes les circonstances de pêche.

Retour sur la page d'accueil.

Bonne pêche!

Haut de page